yarn pooling

Tout d’abord, qu’est-ce que le pooling?

On utilise le terme « pooling » lorsque les couleurs d’une laine semi-unie, marmicelle ou polychrome se regroupent toutes au même endroit dans un tricot.  Il est plus facile d’illustrer ce propos en image avec une laine polychrome :

Yarn pooling

Voici un exemple parfait de « pooling ». Le modèle Grounded que vous voyez ci-dessus a été tricoté avec un écheveau deux tons (chocolat et vert mousse). Dans une partie de ce tricot, au niveau de la taille, on peut voir apparaître du « pooling » de couleur chocolat et vert mousse, un peu comme un liquide où l’eau et l’huile refusent de se mélanger.

Pourquoi? Parce que la combinaison « nombre de mailles et couleurs de laine » à cet endroit en particulier a fait en sorte que la couleur chocolat est arrivé au même endroit sur plusieurs rangs de suite et le vert mousse a suivi la cadence!

Et ne croyez pas que l’effet « pooling » se produit seulement dans les laines aux couleurs multiples, vous pouvez l’observer dans les tricots aux couleurs semi-unies également comme dans le modèle Autumn Breeze.

yarn pooling

« To pool or not to pool »… Là est la question!!

Certaines personnes n’aiment pas le pooling du tout et feront tout pour l’éviter tandis que d’autres aiment tellement l’effet du pooling que quelques teinturiers et fabricants de laine vont intentionnellement teindre la laine de façon à produire cet effet.

yarn pooling

Lorsqu’il est bien maîtrisé, le pooling peut être très intéressant et ajouter un effet « wow » à certains projets en particulier mais dans d’autres cas il peut être contrariant et produire un résultat non souhaité.

Comment atténuer le pooling?

La meilleure méthode pour atténuer le pooling est d’alterner les écheveaux (ou balles de laine) à tous les deux rangs si vous tricotez en aller-retour ou à tous les tours si vous tricotez en rond. Non seulement cette façon de tricoter vous atténuera l’effet « pooling » mais elle facilitera également la transition d’un écheveau à l’autre.

Parce que même lorsqu’ils viennent du même lot, les écheveaux de laine artisanale sont légèrement différents les uns des autres: la fin d’un écheveau ne correspond pas nécessairement à la couleur exacte du début de l’écheveau suivant. Donc pour éviter une démarcation entre chaque écheveau, alterner les écheveaux est la solution de choix.

Personnellement, lorsque je tricote des pull j’alterne TOUJOURS les écheveaux entre-eux du début jusqu’à la fin. Cette méthode me permet d’obtenir un résultat homogène tout en conservant l’aspect artisanal et unique des laines teintes à la main. C’est une habitude facile à prendre et après un certain temps ça devient naturel!

Et si alterner les écheveaux n’est pas possible?

Si vous avez un seul écheveau par exemple, vous pourriez toujours alterner en utilisant le début et la fin de la même balle mais si l’idée vous répugne complètement, il y a encore de l’espoir:

  • Lorsque c’est possible, changez la façon de tricoter: si vous travaillez en rond, essayez en aller-retour ou vice et versa.
  • Parfois, une simple petite modification à l’échantillon peut arranger les choses: essayez avec une aiguille d’un demi point plus petit ou plus grand.
  • Modifiez le point de tricot: remplacez le jersey par un point de riz par exemple.
  • Ajouter ou supprimer quelques mailles pourrait également faire une différence suffisante pour casser le pooling.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *